Quelle sera notre vie après COVID19 ?

Quelle sera notre vie après COVID19 ?

La vie après le covid19 ?

Que va t -il rester de cette crise ? Elle est bien évidemment loin d’être terminée et les conséquences notamment économiques restent encore à venir. Je m’interroge plus particulièrement sur le comportement de l’humanité ; qu’allons-nous en retenir ? Quels comportements durables allons-nous réellement changer ? quels enseignements allons-nous en tirer ? Quelles actions allons-nous mettre en place ?

De ce point de vue il me semble voir plusieurs tendances qui devraient s’accélérer :

Prise de conscience de son environnement après covid19

Avec le confinement, une réalité s’est imposée à beaucoup d’entre nous… une réduction de  L’ESPACE sans doute bien plus forte qu’une reductions de nos libertés. Que l’on vive dans 20m2 ou dans 150m2 nous avons vu notre espace vitale impacté.

C’est en restreignant cet espace que nous prenons conscience que la qualité de notre environnement est si importante. Vous lisez depuis quelques jours de nombreuses études dire que de nombreux français veulent maintenant vivre en maison ou à la campagne. C’est révélateur d’un besoin d’espace qu’ils n’avaient pas forcément formulé. Il est encore plus flagrant quand vous vivez dans une grande ville avec des prix au m2 complètement délirant et donc une qualité de vie remise en question.

Prendre soin de soi après covid19

Cette pandémie nous a tous rappelé que l’Homme est mortel et vulnérable. Les taux de mortalité particulièrement élevés dans certains pays comme l’Italie ou les Etats Unis viennent mettre en lumière une hygiène de vie et une alimentation souvent défaillante (obésité, maladie cardiovasculaire etc…) pour ne pas dire désastreuse et révélatrice de carences importantes, notamment en vitamine D et/ou un microbiote en déséquilibre.

Vous avez sans doute pu découvrir pendant ce confinement les très nombreux programmes santé et la multiplication de coachs ou applications sportives. Car effectivement, cette situation met en évidence une chose importante :

 »Notre santé est notre capital le plus important ».

Sans santé pas de travail, pas d’activité, pas de sociabilisation. Cette santé que l’on croyait au-dessus des virus ou des maladies vient nous rappeler que prendre soin de sa santé, son hygiène de vie et ses émotions est primordial pour faire face aux virus ou tout simplement avoir une belle vitalité. J’ai beaucoup écrit sur ce sujet depuis le début du Covid 19 proposant des solutions et routines simples autour de l’alimentation, l’hygiène de vie (gestion du sommeil) et la gestion de ses émotions.

L’alimentation

Être à la maison, en télétravail ou en activité partielle est aussi l’occasion de redécouvrir le plaisir de cuisiner. Préparer de bons petits plats avec des produits bruts, de saison.

 »L’alimentation est notre médicament » nous dit Hippocrate.

Il est le premier pilier d’une bonne immunité et/ou vitalité.

Consommer moins mais mieux ? Sera-t-il une des conséquences de cette crise ? Difficile à dire. Néanmoins la multiplication des programmes sur Internet, Instagram et autres est encourageant. Les gens semblent demandeurs et ouvert à changer leurs habitudes. Le développement du Bio depuis déjà plusieurs années est aussi une tendance de fond qui continue d’accélérer.

Toutefois il est fondamental de rééduquer les gens sur COMMENT bien manger tant les idées reçues sont nombreuses et bien ancrées ! Le label « BIO » est nécessaire mais pas suffisant. Des applications comme YUKA sont un premier pas, mais la aussi pas suffisant, pour une alimentation plus équilibrée et saine (un vaste débat !)

Nos émotions

La situation dans laquelle nous sommes est sans doute la plus anxiogène que nous ayons connu depuis l’après-guerre. Quoi de plus stressant que de rester enfermé, parfois dans des espaces très limités avec une incertitude économique, sociale et humaine jamais connue. Certains ont été touché de très près par le Covid 19, ont été malade ou ont parfois vu des proches s’en aller. D’autres ont dû s’isoler de leur famille, femme, enfants. Que dire de la distanciation sociale ? S’éloigner, s’isoler de ses amis, ses proches n’est-il pas un autre défi ? Quelles seront les conséquences d’un tel tsunami émotionnel ?

La peur s’installe alors comme une émotion quasi quotidienne amplifiée par des médias relayant 7/24 les mêmes infos toujours plus négatives les unes que les autres.

Comment faire face à cette charge émotionnelle jamais rencontrée ? Il est pourtant indispensable de pouvoir la canaliser, l’accueillir afin d’éviter tout type de dépression, burn out ou  déséquilibre émotionnel qui peut amener à une maladie. Reconnaître que cette situation est inédite et source d’angoisse est important pour vous et votre famille. Garder l’harmonie familiale est clé.

Relaxation, Yoga, EFT, cohérence cardiaque, fleurs de Bach etc… quelque soit l’outil utilisé, la multiplication des offres sur la toile  montre une prise de conscience importante sur l’équilibre émotionnelle et la prise de recul nécessaire pour traverser cette période. Elle devient une condition indispensable pour assurer une immunité, une santé (physique et mentale) réduisant d’autant vos risques de contamination.

Je souhaite de tout mon cœur que cette situation soit vécue comme un apprentissage pour opérer des changements profonds et durables. Une prise de recul est nécessaire pour analyser la situation et entamer une véritable transformation.

Cette dernière ne se fait pas dans les déclarations de bonnes intentions mais dans l’action. Chacun a une manière différente d’y faire face. Certains ont besoin d’être accompagné et guidé, d’autres sont autonomes. Mais en tout état de cause la solution est en nous. Changer c’est faire différemment comme nous le rappelle A.Einstein,

 »La folie c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

Pour ma part, cette période trouble a renforcé :

📌Mes convictions sur l’importance de l’alimentation
📌La certitude que la nature nous offre de solutions naturelles efficaces
📌L’importance d’une belle gestion des émotions et état d’esprit pour garder le cap.
📌Mon amour vers mon conjoint car on a dû réinventer des choses pour vivre 5 semaines éloignés et gérer la solidité familiale
📌L’importance de vivre le moment présent car on se pose moins de questions
📌La pratique de la gratitude pour avoir une vision plus douce de la vie

Et vous ? qu’est-ce que cette expérience vous a apporté de positif ?

Et si on décidait d’écrire notre histoire d’une façon différente ?

Laisser un commentaire