Antibiotique naturel puissant, une solution à l’antibiorésistance ?

Suite au documentaire allemand sur la chaine ARTE  : ” Antibiotiques : la fin du miracle ” du mois de mars. La presse commence enfin a réagir à une véritable menace sanitaire  l’antibiorésistance.

Une utilisation excessive des antibiotiques marquerait ” la fin du miracle ” de ce médicament. Il a été une découverte majeure du XXème siècle, ayant contribué à sauver des milliard des vies.

Son utilisation systématique sur les humains, les animaux entraine une résistance de plus en plus importantes présentant un problème de santé majeure. Il m’a donc semblé une belle opportunité de vous faire découvrir le pouvoir anti-infectieux des huiles essentielles.

Pour plus d’information vous pouvez consulter l’article et/ou voir le documentaire  Antibiotiques : la fin du miracle.

 Comment ils fonctionnent les antibiotiques ?

Leur principale action est d’agir en tuant les bactéries sans différenciation. Le plus grand inconvénient est qu’ils ne différencient pas les bonnes bactéries des mauvaises. Par conséquence, l’antibiotique engendre un déséquilibre du microbiote intestinal. Ce déséquilibre a une influence directe sur notre système immunitaire.

Avec ce tableau, on comprend bien que l’utilisation répétitive des antibiotiques n’est pas anodine. Si vous devez en prendre, accompagnez les d’une cure de probiotiques afin de protéger votre flore intestinale.

 

Les huile essentielles quesako ?

C’est un extrait liquide des plantes obtenu par différents méthodes de distillation. Cette huile essentielle est un composée complexe des molécules qui appartiennent à différentes familles biochimiques.

Cette composition biochimique détermine l’action des huiles essentielles. Donc, nous allons découvrir les familles ayant un rôle anti-infectieux.

Comment fonctionnent les huiles essentielles?

Les huiles essentielles ont des propriétés anti-virales, anti bactériens, anti-parasitaires et même anti-fongiques. C’est pour cela qu’ils présentent un large spectre d’action. Elles ont la particularité  de stimuler le système immunitaire et être eubiotiques.  C’est à dire , qui favorisent le retour à l’équilibre en  préservent  la flore intestinale tout en la renforçant.

Les principales familles biochimiques ayant des propriétés anti-infectieuses sont  les phénols , les monoterpènes et les monoterpenols.

Les phénols sont utilisées comme l’artillerie lourde des huiles essentielles, donc étant donné leur action puissante, il est mieux de les garder pour combattre une infection qui nécessite l’utilisation des antibiotiques. Ces huiles essentielles sont à utiliser avec précaution car leur molécules sont dermocaustiques et hépatotoxiques. Pour éviter cette hépatotoxicité, la prise de l’huile essentielle doit être limité à maximum 10 jours et être accompagné d’une huile essentielles hépatoprotecteur.

Ces huiles essentielles sont  l’origan compactum, la sarriette de montagnes , la canelle de ceylan, le thym à thymol, l’ajowan, le clou de girofle.

Les monoterpenes et monoterpenol sont des molécules plus douces mais aussi puissantes pour combattre les infections. Il y a tout une panoplie des huiles essentielles comme par exemple : Thym à linalol, Tea tree, Bois de rose, Eucalyptus radiata, Ravintsare etc.

Il est intéressant de savoir que plusieurs études scientifiques ont été réalisées et  ont prouvé l’efficacité et l’intelligence supérieur des huiles essentielles. Ils peuvent s’avérer une solution naturelle puissante et une réelle alternative aux antibiotiques dans beaucoup de situations.

C’est quoi un aromatogramme ?

C’est un outil qui a été crée par le Docteur Valnet en 1973 pour  mesure in vitro du pouvoir anti-bactérien, anti-viral anti germicide, anti parasitaire des huiles essentielles.

Donc, on choisi des huiles essentielles pour leurs actions spécifiques et mises en contact avec un milieu de culture afin de mesurer leur affinité destructrice avec les germes présents.

C’est un outil merveilleux pour déceler les huiles essentielles à utiliser selon la problématique ciblée. Ce type d’analyse peut se réaliser en France dans des laboratoires spécifiques.

C’est à peu près le même système qui s’utilise pour choisir les antibiotiques.

Comment créer une synergie avec les huiles essentielles ?

Si vous n’avez pas la possibilités de réaliser un aromatogramme, vous pouvez vous adresser à un naturopathe spécialisé dans les huiles essentielles. Il sera en mesure de créer une synergie avec les huiles essentielles qui vont apporter une solution sur mesure.

Il existe sur le marché des gélules toutes prêtes avec des huiles essentielles assez puissantes telle que les gélules d’origan de pranarom. C’est vraiment un “must  have” dans sa trousse aromatique.

Comment vous venez de le découvrir les huiles essentielles sont un vrai outil puissant multi-utilisation.

C’est une réponse à la problématique de la antibiorésistance et la préservation du microbiote.

Elles offrent mille et une possibilités pour faire face aux problèmes de santé et de gestion des émotions.

Si prendre soin de vous, découvrir le pouvoir des  huiles essentielles vous intéresse et souhaitez découvrir des alternatives naturelles efficaces , je vous invite à découvrir mes accompagnements.