3 clés pour être en bonne santé

3 clés pour être en bonne santé

3 clés pour être en bonne santé, 3 choses très simples à mettre en place pour gagner en vitalité et bien-être. Parfois ça peut sembler évident, mais ce n’est pas pour autant que ce n’est pas efficace ou que cela ne fonctionne pas. L’important c’est la compréhension, l’application et la régularité.

Ces méthodes basiques, que l’on a toujours sous la main, sont essentielles quand on veut prendre soin de soi au naturel.

Peu importe la période, c’est important de les mettre en place pour garder la vitalité tout au long de l’année. C’est pourquoi je souhaite vous partager ces 3 clés de naturopathie afin que vous puissiez les intégrer dans vos nouvelles résolutions.

Comme vous le savez, l’objectif de la naturopathie et de mes accompagnements, est de vous rendre actrice de votre vitalité et de votre bien-être, en toute autonomie, afin d’être en pleine puissance. Je préfère le terme de « puissance » à celui de santé car il reflète toutes nos facettes de femme, dans la dimension physique, émotionnelle et énergétique.

Que veut dire « être en bonne santé » ?

Voici la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : « La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas uniquement en l’absence de maladie ou d’infirmité. »

Je pense que c’est important de l’entendre et de le comprendre. Parfois on se dit en bonne santé alors qu’on prend plein de médicaments, ou bien qu’on a de gros problèmes de sommeil ou encore de digestion. C’est aussi des maux chroniques qui se sont installés telle une routine et que l’on trimballe tant bien que mal.

L’équilibre de la santé est une fluctuation du fait d’éléments externes et internes. Si on a un souci qui se résout rapidement c’est OK mais on ne doit pas laisser s’installer un problème. Ce n’est ni bon pour la vitalité ni pour le bien-être. C’est normal d’avoir des hauts et des bas mais il faut savoir quand agir.

L’objectif de la naturopathie est de préserver et d’optimiser ce bien-être d’une façon globale ou holistique en développant l’observation et l’écoute de soi. Cette écoute et  connaissance de soi se développe en 3 étapes : observation, accueil et prévention.

Un exemple de ma vie

J’ai structuré l’organisation de ma semaine de travail en me donnant un jour pour m’occuper de moi et éveiller ma créativité. Mais parfois j’ai beaucoup trop de choses à penser et à faire, donc je ne prends plus ce temps là pour moi. C’est OK de temps en temps de lâcher certains types de routines qui nous aident à être plus efficace pour se sentir mieux dans sa peau.

Dans ces cas là, je passe en mode observation : je vais remarquer que je suis un peu plus irritée, ou que mon sommeil est moins réparateur, bref je sens qu’il y a quelque chose qui ne va pas. J’entends et j’accueille ces sonnettes d’alarmes pour me dire qu’il faut que je me remette à mes bonnes habitudes. Ce sont ces bonnes habitudes qui me permettent d’agir en prévention pour éviter des petits soucis de santé.

Les 3 clés pour être en bonne santé

Revenons à nos 3 clés qui vont agir sur les 3 dimensions physiques, émotionnelle et énergétique :

1. L’alimentation

2. La gestion des émotions et du stress

3. L’hygiène de vie

Je pourrais parler pendant des heures de ces thématiques qui sont très larges et très complexes. Mais aujourd’hui je veux vous donner des astuces très simples et pratiques.

1. La Clé # 1 pour être en bonne santé:  l’alimentation

L’alimentation est notre source d’énergie principale. Pour que le corps fonctionne il faut bien manger, et choisir des aliments de qualité, bio, de saison, non transformés et cuits de manière adaptée.

L’alimentation doit être adaptée à chaque personne.

Pour aujourd’hui, la clé que j’aimerais transmettre est  la mastication. C’est un acte lié à l’alimentation, qui semble banal mais qui est pourtant crucial. C’est la base d’une bonne digestion et une belle gestion du poids.

La mastication est une étape essentielle de la digestion qui intervient avant le passage dans l’estomac. Une bonne mastication permet d’économiser de l’énergie à l’étape suivante en réduisant le plus possible les aliments. Par ailleurs la salive contient des enzymes qui vont aider à pré-digérer certains types de molécules, comme par exemple les amidons. Si cela ne se fait pas au niveau de la bouche, ce ne sera pas complètement assimilé. Cet excédent va se retrouver dans le gros intestin, se fermenter et causer des gaz, et des ballonnements abdominaux.

Pour beaucoup de problèmes de reflux, ballonnements ou douleurs abdominales, le simple fait de faire attention à la mastication peut changer énormément de choses.

Un autre point très intéressant, c’est que le fait de mâcher pendant 15 ou 20 minutes provoque la libération par le cerveau d’un neurotransmetteur que l’on appelle l’histamine. L’histamine transmet le message au cerveau « c’est bon, je n’ai plus faim » et régule donc la satiété.

En conséquence, plus on mâche, moins on a faim, et donc on mange moins. Cette action augmente aussi le métabolisme des lipides. C’est donc très important de mastiquer pour garder la ligne 🙂 .

Dernière chose, mais pas des moindre, la mastication aide à renforcer les gencives et la dentition. C’est très important pour les enfants parce qu’une bonne dentition se développe grâce à la mastication. C’est quelque chose que l’on peut leur apprendre très jeune.

Une bonne mastication implique d’utiliser toutes les dents, de tous les côtés. Elle permet aussi la tonification de la mâchoire et des muscles du visage, à laquelle on doit faire attention avec les années.

En conclusion, la mastication est un acte simple, que l’on n’a pas besoin d’apprendre. Elle permet de maintenir ou perdre du poids, à avoir une bonne digestion, à mieux assimiler les nutriments entre autres.

On peut aussi y prendre du plaisir car quand on prend le temps de manger, on ressent mieux les goûts. C’est ce qu’on appelle aussi manger en plein conscience.

Dans le Livre Bien-être et vitalité au rythme des saisons – Printemps, nous vous faisons découvrir l’alimentation en pleine conscience notamment dans l’acte de mastiquer et nous vous partageons plein de belles choses sur la mastication. Je le répète, il est important d’utiliser toutes ses dents mais aussi d’être présent dans l’acte de manger. Il faut éviter les distractions type télé, téléphone, etc. Il faut être vraiment là.

2- La clé # 2 : la gestion du stress

Au delà de comprendre ce qui se passe dans notre corps, de savoir les conséquences que l’on peut avoir au niveau émotionnel et énergétique à cause du stress et des émotions, j’aimerais vous partager un outil simple, tellement simple qu’on naît avec.

Vous devinez peut-être déjà à quoi je pense, il s’agit de la respiration.

La respiration est une fonction vitale qui a pour objectif physique d’oxygéner le corps et de libérer le gaz carbonique. Elle est gérée par le système nerveux autonome, c’est un acte qui est donc inconscient. On ne le gère pas mais on a la possibilité de le maîtriser ou au moins d’avoir une influence directe dessus.

La respiration s’adapte selon les efforts de l’organisme. Elle s’accélère quand on court ou que l’on est stressé.

Mais elle est beaucoup plus que cela, c’est un grand régulateur sur le plan physique, émotionnel, énergétique et mental. On peut avoir une action consciente avec un bénéfice sur notre santé physique et sur notre santé émotionnelle.

Quels sont ses bénéfices ?

Parfois dans notre vie effrénée, on est souvent en « apnée », on oublie de respirer. Dans ces cas là c’est important de s’arrêter pour prendre une grande inspiration-expiration.

Mais ce que j’aimerais vous amener à faire c’est de travailler cette respiration profonde et ventrale, c’est-à-dire que l’on gonfle le ventre à l’inspiration et on le contracte à l’expiration. C’est quelque chose à faire à n’importe quel moment.

Si vous êtes assise devant votre ordinateur et que vous vous sentez tendue, que vous avez l’impression que vous ne respirez plus, prenez 5 grandes inspirations et expirations profondes.

Qu’est-ce que ça va vous apporter ? Tout d’abord cela permet une meilleure oxygénation du corps. D’autre part, lors d’une respiration profonde, quand le diaphragme monte et descend, cela fait l’effet d’un massage interne des organes, ce qui est très bénéfique.

La respiration permet également de réguler notre système nerveux et participe donc à une meilleure gestion des émotions. Cela amène aussi le calme, le retour à soi. Ça améliore la posture et enclenche un lâcher-prise du corps.

Cela peut aussi stimuler la créativité et vous rendre plus efficace.

Vous voyez que le simple fait de respirer profondément peut vous apporter énormément de bénéfices.

Pour aller plus loin, il y a la cohérence cardiaque, la respiration yogique, la respiration alternée, et des milliers d’autre types de respiration.

Pour commencer, la respiration ventrale est basique. Une fois que cela fait partie de votre routine, vous pourrez passer à autre chose.

Retour aux Trois principes : Observation, accueil, Prévention. A n’importe quel moment de la journée, si on observe que l’on est en apnée, on accueille et on respire, 3 à 5 fois, profondément, en gonflant et contractant le ventre.

3- La Clé # 3 : L’hygiène de vie

Ici je vous parle de l’importance du repos et de la qualité du sommeil. C’est quelque chose que l’on oublie très souvent, parce que l’on tire parfois beaucoup sur la corde, surtout quand on n’a pas pris l’habitude de s’écouter, d’observer et d’accueillir tout ce qui se passe en nous.

Le sommeil est indispensable pour le bon fonctionnement du corps, pour assurer le renouvellement des cellules, pour la recharge de tous nos organes comme on le voit dans la médecine traditionnelle chinoise, pour la récupération des organes, pour l’assimilation des informations reçues pendant la journée, pour la croissance, pour l’équilibre émotionnel, pour l’équilibre hormonal, pour maintenir son poids, pour la sexualité, pour le système immunitaire… Le sommeil a vraiment une influence sur toutes les dimensions de notre corps.

En prenant conscience de cela on peut commencer à améliorer les conditions de notre sommeil.

Comment  améliorer le sommeil ?

Tout d.abord, il est important de se coucher avant 23h afin de laisser à notre corps le temps de bien récupérer. En médecine traditionnelle chinoise c’est un conseil de base, de se coucher tôt et par conséquent de se lever un peu plus tôt. Idéalement il faut aussi être régulier et se coucher tous les jours à la même heure, bien aérer votre chambre avant de vous coucher pour avoir une bonne température.

Pour une meilleure induction au sommeil vous pouvez utiliser des huiles essentielles.

Personnellement j’ai un petit rituel du soir que j’aime beaucoup : je prends une tisane qui favorise le sommeil puis je fais une petite activité, soit un peu de lecture soit une conversation sympathique avec mon mari, et voilà.

Toutes ces petites précautions que l’on prend par rapport au repos et au sommeil ont des effets immédiats sur notre vitalité et notre bien-être.

Voilà ce que je voulais vous partager aujourd’hui, ces trois clés essentielles :

– l’alimentation par la mastication

– la gestion du stress et des émotions via la respiration

– l’hygiène de vie par la qualité du repos et du sommeil

Si votre santé est votre priorité et que vous souhaitez vous faire accompagner, n’hésitez pas à prendre un appel vitalité afin de parler ensemble de vos objectifs.

Laisser un commentaire