C’était en lisant un article de 2014 dans un journal scientifique “The British Médical Journal”  sur “La consommation de lait et le risque de mortalité et fractures sur les hommes et les femmes “que je me suis dit il faut absolument que je vous parle du lait et des produits laitiers afin de rétablir certaines verités. L’étude scientifique complète est disponible au lien suivant ici.

L’étude montre un lien sans équivoque entre la consommation de lait (supérieur à 3 verres de lait) et une mortalité plus élevée d’une part et des risques de fractures accrues d’autre part. Un autre élément important de l’étude montre la présence dans le corps de marqueurs de stress oxydant et d’inflammation. Voici un extrait rapide de l’étude

What is already known on this topic

A high milk intake is recommended for the prevention of osteoporotic fractures
Milk is the major dietary source of galactose intake
The addition of galactose by injection or in the diet is an established animal model of aging by induction of oxidative stress and inflammation
Results of previous research on the importance of milk intake for the prevention of fractures and the influence on mortality rates are conflicting
What this study adds

A high milk intake in both sexes is associated with higher mortality and fracture rates and with higher levels of oxidative stress and inflammatory biomarkers
Such a pattern was not observed with high intake of fermented milk products

Il est vraiment temps de se poser les bonnes questions sur la consommation de lait et d’une manière générale sur comment bien se nourrir?

De plus en plus de spécialistes démontrent et prennent position sur les effets néfastes de la consommation de lait et mettent à mal le mythe du “lait nécessaire pour avoir des bon os”

Le professeur Walter Willet affirme “en l’état actuel des connaissances , il est irresponsable de faire la promotion des laitages ” car la consommation de trois laitages par jour, telle qu’elle est recommandée par la médecine officielle, peut entraîner du diabète, du surpoids, des cancers du sein, des cancers de la prostate et même de l’ostéoporose.

*Citation du livre Paléobiotique ; Marion kaplan 

Le lait est source naturelle bien évidemment de calcium avec un Indice de Glycémie (IG) assez important. Il est composée de caséine (la protéine du lait qui ressemble à de la colle), de  lactose ( le sucre du lait qui a besoin d’une enzyme (lactasa) pour être digeré dont beaucoup de populations n’en produise pas, des acides gras trans (les acides gras sont transformés par la digestion de 4 estomacs de la vache en acides gras trans qui sont préjudiciables pour la santé humaine en excès), plein d’hormones de croissance naturelles de la vache qui sont aujourd’hui remis en question pour avoir peut être une influence dans les cancers. Après, il y a aussi différentes qualités de lait : par exemple des vaches qui sont boostées avec des produits à produire plus de lait, l’alimentation riches en omega 6 qui va générer un lait plus riche en oméga 6 avec ses effets inflammatoires et des processus de pasteurisation ou UHT qui modifient encore les molécules du lait 😉

J’ai beaucoup de témoignages d’un changement de qualité de vie depuis qu’ils ont arrêté le lait : plus de ballonnements, plus de problèmes de digestion, plus de douleurs articulaires, diminution des crises d’eczéma, diminution des problèmes d’otites, diminution de problèmes de sinusites, plus de mal au ventre etc…

Pour ceux qui supportent bien les produits laitiers, on peut choisir une qualité bio au lait cru de brebis ou de chèvres (je pense au fromage) de temps en temps, ou pourquoi pas un bon beurre au lait cru de baratte bio.

D’autre part, nous avons une variété de laits végétaux qui peuvent nous aider à remplacer le lait dans les préparations culinaires par exemple : lait d’amande, lait de soja , lait de coco, lait de riz que je laisse de coté par rapport à son Indice de Glycémie.

Pour les sauces, je remplace la crème fraiche par des préparations culinaires à base de soja ou amandes ou même le lait de coco pour faire de bons currys;)

Et si vous avez peur de manquer de calcium, le calcium des végétaux est plus biodisponible et assimilable donc vous avez plein de sources dans les légumes verts, les légumineuses et les grains oléagineux.

Voila, vous n’êtes pas obligés de me croire… mais faite le test durant quelques semaines de supprimer les produits laitiers de votre alimentation, vous verrez rapidement les résultats. Alors chiche ? Faite moi part de vos expériences 🙂