Les allergies du printemps et l’aromathérapie

Les allergies du printemps et l’aromathérapie

Pour continuer avec l’énergie du printemps, nous allons parler des allergies et l’action de l’aromathérapie

L’allergie d’une façon très simplifiée, est une réaction du système immunitaire pour défendre notre organisme de ce qu’il considère comme étranger à son système. Pour cela, il libère de l’histamine  qui va déclencher des réactions allergiques. Il existe d’autres types d’allergies par exemple alimentaires, acariens etc. qui fonctionnent d’une façon similaire mais nous allons focaliser sur l’allergie aux pollens printaniers.

Le panorama des allergies du printemps

Selon Doctissimo : Le nombre d’allergiques (toute allergie) a doublé en 15 ans dans les pays occidentaux. C’est d’ailleurs la 4e maladie chronique au niveau mondial. En France, 20 à 25 % de la population est concernée. Et selon les projections, ce pourcentage pourrait atteindre près de 50 % d’ici 2020

 

Symptômes des allergies

Ces allergies printanières dont la première cause est le pollen présentent des symptômes désagréables comme :

  • éternuements
  • démangeaisons des yeux
  • nez qui coule ou bouché
  • fatigue
  • réactions cutanées

Avec cette augmentation des allergies, il est temps de se poser les bonnes questions par rapport à nos habitudes de vie et alimentaires, n’est ce pas? Car on peut toujours avoir des solutions pour apaiser le problème mais si on ne change pas le terrain allergique avec nos habitudes, la cause n’est pas résolue.

Les solutions naturelles

L’accompagnement global peut être une solution car cela reprend tous les aspects même le basculement de notre terrain immunitaire (passer de la voie TH2 vers la voie TH1).

Sur cet article, nous allons nous focaliser sur l’aromathérapie même s’il y a des compléments intéressants et nécessaires aux niveaux de la nutrition et de la phytothérapie pour traiter le fond du problème en synergie avec l’aromathérapie.

J’essaie juste de vous montrer comment les solutions naturelles peuvent être une voie efficace et différente avec des exemples, mais gardez à l’esprit que chaque personne est différente et que la meilleure solution c’est celle qui est faite sur mesure. Cela ne nous empêche pas de profiter des bienfaits de la nature et de partager  la connaissance des plantes.

Pour rentrer dans le sujet, voici quelques règles d’hygiène de vie qui me semblent importantes à partager avec vous pour diminuer les risques d’allergies :

  • Bien aérer la maison le matin surtout quand il pleut
  • Essayer de réduire le contact avec le pollen (par exemple éviter d’être là au moment de la coupe du gazon)
  •  Éviter les ambiances de fumeurs
  • Attention à la poussière et aux acariens (solutions en aromathérapie)
  • Eviter les produits laitiers

L’aromathérapie une solution pour les allergies du printemps

L’aromathérapie peut agir au travers des huiles essentielles, des hydrolats et des huiles végétales, dans la prévention comme dans la crise. Comme on l’a expliqué auparavant , c’est la libération d’histamine qui déclenche ces problèmes. Pour cela, nous pouvons utiliser des huiles essentielles qui ont une action anti-histaminique, anti-démangeaison, anti-prurit, entre autres vertus. Il existe toute une batterie d’huiles essentielles mais nous allons juste parler de  l’huile essentielle d’estragon (Artemisa dracunculus) qui réunit toutes ces actions et est facile à trouver.

Vous avez l’option d’acheter l’huile essentielle chémotypée bio d’une bonne qualité ou des oleocaps toutes prêtes sur le marché de pranarom. Mais opus!!! je viens de me rendre compte qu’elles ont été supprimées… Donc pas vraiment d’autre option car olioseptil ne le fait pas non plus.

huile-essentielle-estragon

 

On peut commencer 1 mois avant la période des pollens pendant 3 semaines  2 gouttes sur un support (1 comprimé neutre, 1 cuillère à café d’huile d’olive, 1 cuillère de miel etc) 2 fois par jour. Éviter de boire de l’eau 15 minutes après la prise de l’huile essentielles.

On peut utiliser aussi des compresses d’ hydrolat de camomille allemande  pour apaiser les yeux et la réaction allergique sur la peau. Il est super effectif.

hidrolat-camomille-allemande

En cas de crise, dans les pharmacies on trouve une formule toute prête chez pranarom qu’on peut utiliser à partir de 3 ans sans contre-indication pour les femmes enceintes ou allaitantes. C’est le spray nasal allergoforce  , il aide à calmer les réactions allergiques.

allergoforce-spray-nasal

Par ailleurs,on peut diffuser  pendant cette période : L’huile essentielle d’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) et Citron (Citrus limon) pour compléter les actions de prévention ou en crise.

D’autre part, il ne faut pas laisser notre foie de côté car régulièrement les personnes allergiques ont un foie chargé donc pensez à utiliser des hydrolats de citron (Citrus limon) ou leçon de Groenland qui vont aider à le  nettoyer et le réparer. Pensez aussi à utiliser des huiles végétales , elles ont bien des vertus. Par exemple, l’huile végétale de Nigelle : anti-allergique, immunostimulant, digestive, etc. Vous pouvez l’utiliser en application cutanée seule ou avec un mélange d’huiles essentielles adaptées pendant la crise ou vous pouvez l’utiliser en prévention dans les salades, etc.

huile-vegetale-nigelle

Je pourrais vous parler des heures de l’aromathérapie et des allergies, mais le devoir m’appelle et mes clientes m’attendent. 🙂

Juste un dernier mot : Si vous commencez à traiter vos allergies printanières ou autres avec l’aromathérapie dans un accompagnement global ; vous allez constater une diminution des allergies d’une année sur l’autre. Alors, qu’attendez vous pour commencer?

Ces conseils ne sont pas adaptés aux femmes enceintes ou allaitantes ni aux enfants. voir précautions d’emploi.

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter

A la semaine prochaine pour plus de conseils et d’informations!

 

NB: Les informations de ce blog sont à titre informatif. Je tiens à vous informer que je me dégage de toute responsabilité quant à votre utilisation des HE sur vous-même ou une autre personne. Référez-vous toujours à votre thérapeute ou médecin pour vous soigner.

 

Laisser un commentaire