La sève de bouleau et ses bienfaits

La sève de bouleau et ses bienfaits

La sève de bouleau et ses bienfaits : un vrai trésor du printemps

Une de mes lectrices m’a demandé cette semaine comment bien démarrer un régime pour perdre les kilos de l’hiver !

J’ai mis ma casquette d’exploratrice de la nature et j’ai trouvé un petit trésor : La sève de bouleau, une solution idéale à cette problématique.

Tout est bon dans le bouleau 😉 ,  on utilise les feuilles, les écorces, les bourgeons et bien évidemment la sève.

Kesako le bouleau ?

Le bouleau

Nom botanique :  Betula pubescens

Famille : Betulacéé.

La feuille et le bourgeon sont riches en flavonoïdes et s’utilisent dans les infections et les inflammations du système urinaire. L’écorce est réputée diurétique et posséderait une action apaisante sur les poussées de fièvres.

Et la sève ?

La sève est le liquide qui nourrit l’arbre de la racine vers les feuilles (ces jeunes pousses et  bourgeons). Donc,   la « sève montante », c’est-à-dire, la sève minérale brute qui se déplace des racines aux feuilles.

On la récolte au début du printemps entre mi-février et mi-avril selon la météo. La montée de la sève dure en moyenne 5 semaines.

La récolte se fait principalement sur des arbres d’âge moyenne entre 20 et 50 ans. Cette année on a commencé vers mi mars donc nous avons toujours l’opportunité de la commander avant la fin de la saison.

La sève est composée d’eau, de sucres et de sels minéraux est préconisée en tant que diurétique et dépuratif puissant.

L’idéal est de se fournir directement auprès des producteurs pour faire la cure de  sève de bouleau fraîche ou bien dans un supermarché bio. Il faut éviter celles qui sont pasteurisées et/ou avec ajout d’additifs.

cure-seve-bouleau_m

J’ai mis à votre disposition une vidéo pour avoir une idée de la récolte de ce produit ancestrale dont la nature nous fait cadeau dans cette belle saison du printemps.

 

La cure de sève de bouleau est utilisée depuis le XII siècle par les populations d’Europe du nord qui la boivent en cure de printemps à la montée de la sève , elle a été utilisé aussi par Hildegarde de Bingen*.

C’est une tradition qui a été perdue mais qui commence peu à peu à réapparaître pour notre bonheur.

La sève de bouleau et ses bienfaits

La cure de sève de bouleau est une détox en douceur sans risque pour l’organisme. Elle a pour but :

  • Éliminer les  toxines accumulées pendant l’hiver
  • Reminéraliser grâce au calcium, phosphore et silice organique
  • Recharger les batteries grâce aux minéraux et aux oligo-éléments
  • Améliorer le rythme cardiaque et la circulation sanguine grâce au potassium
  • Re-équilibrer l’humeur et la déprime grâce au lithium,magnésium et d’autres oligo-éléments
  • Avoir un rôle anti-oxydant grâce à la Vitamine C et au sélénium
  • Améliorer les douleurs rhumatismales
  • Améliorer les problèmes de peau dû à la surcharge de toxines
  • Faciliter l’élimination de l’acide urique
  • Agir sur les troubles de la vessie et de la vésicule etc…

La sève de bouleau draine, dépure et reminéralise en douceur.

Cette cure est recommandée à ceux qui désirent retrouver l’énergie, commencer un régime, faire une détox en douceur, améliorer les douleur rhumatismales etc

Comment faire la cure de sève de bouleau ?

Pour commencer une cure de sève de bouleau, il est conseillé de l’ingérer à jeun, tous les matins pendant 3 semaines (21 jours) donc si on achète 3 litres cela fait un verre de 15 cl.

Les experts et adeptes de la cure de sève de bouleau recommandent 5 litres à l’idéal donc un verre de 25 cl pendant 21 jours.

Il faut la stocker au frigo donc pensez à sortir votre petit verre un peu avant afin de la boire à température ambiante. Quand vous la buvez, gardez la un peu en bouche afin de bien profiter de ces oligo-éléments et mieux l’assimiler.

Si vous faites une cure de sève de bouleau, je vous recommande aussi de faire attention à l’alimentation afin d’aider l’organisme à nettoyer. Il est important de manger équilibré (favoriser les légumes crus) et bien s’hydrater de préférence avec des eaux de sources avec un faible pourcentage de résidu sec et un PH neutre.

Voilà on se met tous au Bouleau ;), je commence aujourd’hui et vous?

Si vous êtes intéressés pour découvrir un accompagnement global, n’hésitez pas à me contacter

 

*Hildegarde de Bingen :  1098-1179. Soeur bénédictine, médecin très renommé de son temps, ayant une grande connaissance de la pharmacopée et utilisant tout ce que la nature pouvait lui offrir en matière de traitement.

 

 

 

Laisser un commentaire